IRAN

به ایران خوش آمدید !

# L'IRAN

L'Iran, on en a rêvé autant qu'on a craint de s'y aventurer, en proie à bien des clichés il faut l'avouer. Si l'hospitalité et la gentillesse des iraniens est légendaire et nous ont accompagnées durant tout notre périple, les difficultés pour se faire comprendre et les divergences culturelles étaient bien réelles.

# NOTRE ITINÉRAIRE COMPLET 

Nous avons arpenté le pays pendant trois semaines en été : de belles découvertes malgré un climat pour le moins hostile!

Albania Map complete.jpg
GASTRONOMIE
LES PLUS BELLES
RANDOS
NOS COUPS
DE CŒUR

1 / TABRIZ ET SA REGION

Notre première découverte en Iran a été la région de l'Azerbaïdjan Oriental, au nord-ouest du pays et sa capitale Tabriz. Ici on n'est pas encore en terre perse mais azérie, on parle donc un dialecte très proche du turc, et l'ensemble de la population reste très attachée à ses traditions et son riche passé.

La vaste région qui sépare Tabriz de l'Arménie est une zone aride et montagneuse. Verte jusqu'au printemps, et globalement plus "fraîche" que le reste du pays, c'est en quelque sorte le poumon de l'Iran, qui attire chaque été de nombreux vacanciers iraniens.

La ville de Tabriz ne compte pas vraiment parmi les plus belles villes du pays mais elle a su conserver un magnifique bazar et quelques ruines intéressantes comme la Mosquée Bleue.

Mais ce qui fait la renommée de la ville c'est sans conteste ses tapis, célèbres dans le monde entier. La meilleure façon de s'en rendre compte est d'arpenter les innombrables allées du Grand Bazar à la découverte de ses artisans qui travaillent encore de la même façon que leurs ancêtres.

Après une première journée dans l'atmosphère si particulière des villes orientales nous avons pris la direction du tristement célèbre lac d'Ourmieh, dont le niveau d'eau baisse drastiquement d'années en années, et de la petite ville de Maragha. 

A l'écart des circuits touristiques, cette petite cité conserve quelques monuments historiques, dont de beaux mausolées et un observatoire plusieurs fois centenaire.

A deux pas le barrage d'Alavian forme une oasis bienvenue dans cette immense région désertique. 

Ces premières étapes ont été pour nous l'occasion de goûter aux délices de l'hospitalité légendaire des iraniens qui nous ont littéralement reçus comme des rois. Nous avons eu la chance de parcourir les rues de Tabriz en large et en travers accompagnés d'une guide locale et de séjourner chez une famille dans un tout petit village perdu au beau milieu de la région. Une découverte riche en émotions et en partage pour nous comme pour ceux qui n'avaient alors jamais croisé le moindre occidental.

La famille d'Hosseïn nous a invité à

séjourner une journée dans le village de Bonab

Soodabeh nous a guidé à travers Tabriz et

a pris soin de nous pendant toute une journée.

Plus d'information sur notre Carnet de Voyage.

2 / QAZVIN ET TÉHÉRAN

Après ces premiers jours passés en Azerbaïdjan Oriental, nous prenons la route de la capitale en faisant étape dans la très belle ville de Qazvin. Cette ville, autrefois réputée comme l'une des plus conservatrices du pays, mise aujourd'hui sur son patrimoine architectural extraordinaire mais également sur une vision nettement plus progressiste et tournée vers la jeunesse!

Le centre ville regorge de monuments historiques majestueux, un caravansérail transformé en lieu de vie et détente, de nombreux palais mais également d'élégantes mosquées et mausolées.

Pour la première fois nous découvrons les temples iraniens, entièrement recouverts de miroirs à l'atmosphère si particulière et d'une élégance rare.

Après cette superbe journée de découverte, nous avons poursuivi notre route vers la capitale du pays, Téhéran. 

Si la ville rassemble de nombreux musées et parmi les plus beaux monuments du pays, sa taille colossale et la distance entre les différents points d'intérêts rendent la visite de la ville assez laborieuse. La foule est dense dans les rues, les véhicules omniprésents et la pollution très perceptible. Il faut enchaîner plusieurs lignes de métro pour relier les différents quartiers de la ville et la chaleur écrasante imposent des temps de vadrouilles limitées.

La rivière sépare aujourd’hui encore les quartiers chrétien et musulman. Le quartier Mangalem, situé au pied de la citadelle historique, est le plus spectaculaire : nous avons apprécié déambuler sur les pavés blancs de ses petites ruelles multicentenaires, encore habitées aujourd’hui.

Pour plus de détails c'est sur notre Carnet de Voyage.

De retour à Elbasan nous sommes partis nous isoler pendant deux jours et deux nuits dans la maison familiale de notre hôte, perdue dans les montagnes, sans eau courante ni chauffage, avec nos amis Oli & Athé, rencontrés en Croatie. Une pause extrêmement agréable après plusieurs semaines passées au rythme effréné du voyage. Pendant notre randonnée dans les collines avoisinantes, on a été impressionnés par le nombre de bunkers et entrepôts militaires, au cœur d’un cadre aujourd'hui bucolique, hors du temps et complètement préservé du tourisme, mais également par la générosité des habitants qui venaient spontanément à notre rencontre pour échanger sourires, fruits et légumes avec les étrangers que nous étions.

Pour plus de détails c'est sur notre Carnet de Voyage.

# NOTRE CARNET DE VOYAGE EN ALBANIE 

Si tu souhaites revivre nos pérégrinations et parcourir tous nos articles c'est sur le Carnet de Voyage que cela se passe !

3 / L'EST DU PAYS

De retour en Albanie après un rapide détour en Macédoine avec nos copains, nous avons décidé de continuer un peu notre chemin ensemble à la découverte de l’Est du pays qui regorge de bien des surprises, avec ses grandes étendues sauvages.

Après une halte dans la ville de Pogradec en bordure du lac d’Ohrid, pour profiter de la fête du vin local et déguster le fameux breuvage accompagné de saucisses -offertes par un généreux inconnu !-nous avons ensuite repris la route et fait une halte à Korçë, avec sa jolie cathédrale et ses cafés pour déguster un bon Salep et des pâtisseries.

Au petit matin, nous avons eu la surprise d’être accueillis par Lida, qui nous ouvrira les portes de sa maison avec son mari Zilfo. Une jolie rencontre matinale autour d’un café -qui va vite se transformer en raki, chocolats et pommes de fertilité !- avant de prendre la route qui mène à Gjirokaster, l’une des plus belles que nous ayons empruntées en Albanie.

 

On a adoré sillonner ces lacets sinueux au creux des gorges de Shelegur-Germenj et des montagnes aux cimes enneigées ! La vue est à couper le souffle et alterne en paysages de steppes désertiques et canyons grandioses.

 

Les quelques villages traversés témoignent malheureusement des difficultés du pays, mais l’accueil chaleureux des locaux y reste pur et incroyable.

La superbe nature hivernale autour d'Ersekë

La fête du vin de Pogradec

Zilfo et Lida

Nous atteignons ensuite Permet entourée par monts et gorges aux eaux limpides magnifiques pour se dégourdir les gambettes dans une source d’eau chaude calée sous un vieux pont ottoman plein de charme avant de partir randonner sur les hauteurs du canyon de Lengarices - qui abrite par ailleurs des ours semblerait-il… -

Toutes les infos sur cette superbe rando sont disponibles sur notre page dédiée.

# NOS COUPS DE CŒUR ALBANAIS

 

Notre étape suivante fut Gjirojastër où nous avons eu la surprise de retrouver Moni & Steffi pour un Noël -décidément magique- que nous n’oublierons pas.

C’est donc tous ensemble que nous avons arpenté les vieilles ruelles ottomanes escarpées menant au  château qui domine la ville et offre un joli point de vue sur la belle vallée entourée de monts enneigés.

 

Le soir venu nous avons confectionné un superbe repas, répartis en équipes avec nos hôtes, pour fêter un Noël par comme les autres, arrosés du meilleur vinaigre que nos amies allemandes aient trouvé!

Plus d'information sur notre Carnet de Voyage, ainsi que sur https://www.visit-gjirokastra.com/.

L’heure du départ a déjà sonné et nous repartons en direction de la source de l’Oeil Bleu,
-tranquillement assis dans le van pendant que les germaines souffrent dignement dans les longues montées-. Le gouffre offre une palette de déclinaisons de couleurs incroyables qui lui donne son nom !

C’est là que nous quittons les filles pour prendre la direction de la côte Sud de l’Albanie, encore sauvage et préservée du tourisme.

4 / LA CÔTE ALBANAISE

Nous prenons la direction de la plage de Gjipe, magnifique crique nichée au pied du Parc National de Llogara et bordée de falaises. Arrivés en soirée, nous nous sommes posés avec les copains sur une étendue sauvage, éclairés par les étoiles magnifiques et la lune. Le spectacle silencieux est incroyable.

 

C’est autour d’un feu de camp que nous partageons repas, discussions -et même coupe de cheveux- dans une ambiance joviale et douce, conscients que le moment de se dire une nouvelle fois au revoir approche, peut-être pour de bon cette fois.

Le lendemain nous partons en direction de la plage de Gjipe en abordant un petit sentier offrant une magnifique vue sur l’horizon, le littoral, les criques et les îles. La plage quant à elle est un véritable paradis avec ses eaux turquoise, son sable blanc très fin et ses prés ombragés, sans oublier son superbe site d’escalade.

Quant à nous, nous poursuivons notre promenade sur le sentier du littoral en profitant d’un temps parfait ! Nous atteignons rapidement la plage de Jalë et ses galets -déjà touchée par le tourisme naissant- puis celle de sable fin de Spile avant de continuer un temps et poser la tente.

Le choix du spot n’était pas le plus glamour, terrés au cœur d’une vieille maison désaffectée, au milieu des crottes de souris et cernés par une meute de chiens errants pas franchement sympathiques… si on ajoute des bruits de pas en pleine nuit sur le toit on obtient un tableau digne d’une bonne vieille série Z mais on était bien abrités et dissimulés donc les zombies ne nous ont pas trouvés !

Le lendemain, nous arpentons de nouveau le sentier pour nous rendre à Himarë -coucou tourisme de masse- et enfin notre point final, Saranda -plus grande ville côtière- pour prendre un ferry pour …. la suite au prochain épisode !

Plus d'information sur notre Carnet de Voyage.

Toutes les infos sur cette superbe rando -sans l'option squat- sont disponibles sur notre page dédiée.

# NOS AUTRES AVENTURES

Cette aventure t'a plu? N'hésite pas à venir en découvrir d'autre sur la page Aventures.

AVENTURE PRÉCÉDENTE

AVENTURE SUIVANTE

#8 MONTENEGRO
#10 RÉPUBLIQUE DE MACÉDOINE DU NORD

En Bonus quelques photos supplémentaires :

Nous contacter :

Où sommes-nous actuellement ?

Prochaine étape :

Nous sommes de retour à la maison les prochaines aventures seront à découvrir prochainement...

Tu peux également nous suivre au jour le jour ici :

polarstepsn&btrans.png

Copyright © 2023. Site conçu avec Wix.com. Tous droits réservés.

Traces Monde et Merveilles