LE BASSIN DE BRIVE

Bienvenue en terre Gaillarde !

# LE BASSIN DE BRIVE

Correze.png

Le Bassin de Brive regorge de sites spectaculaires : des gorges de la Vézère aux ravissants villages pittoresques de Collonges-la-Rouge en passant par le pays ardoisier et les collines boisées d'Aubazine, il existe mille et unes bonnes raisons de venir se perdre en pays Gaillard!

# ITINERAIRES EN PAYS BRIVISTE  

Partez à la découverte des cités médiévales de Collonges-la-Rouge, Curemonte et Turenne, ou préférez le charme des coteaux de la Vézère. En pays briviste il y en a pour tous les goûts!

Carte Pays de Brive.jpg
NOEL-FIGUE-FARCIE-FOIE-GRAS-1.jpg
GASTRONOMIE

La cuisine gaillarde est un concentré de terroir : au menu figues farcies au foie gras, châtaignes et truffes. Le Périgord n'est pas loin!

LES PLUS BELLES
RANDOS

Des collines boisées, des vignobles et des gorges sauvages. Un concentré de nature à la portée de tous.

NOS COUPS
DE CŒUR

De Collonges-la-Rouge à Turenne en passant par Curemonte, nos coups de  coeur ont été nombreux!

1 / BRIVE-LA-GAILLARDE

 

La ville la plus riche et dynamique de Corrèze reste méconnue du grand public. Elle ne manque pourtant pas d'attraits : de ses beaux hôtels particuliers en grès à l'ambiance enflammée de son stade de rugby, Brive saura faire le bonheur des amoureux de nature, de patrimoine et de sport!

Pour débuter de façon idéale la visite de Brive, rien de tel qu'une bonne halte à la Halle George Brassens où se tient chaque mardi, jeudi et samedi matin le célèbre marché de Brive-la-Gaillarde, chanté en 1952 par Mr Brassens dans son titre Hécatombe

Le marché déborde de vie et de bons produits locaux. Son activité bat son plein pendant les Foires Grasses durant lesquelles ont vient de loin déguster foie gras, truffes et autres spécialités de la région. Mais on y retrouve toute l'année d'excellents produits de terroir et quelques produits bio

Bordant la place du marché, l'intrigant phare de Brive-la-Gaillarde accueille aujourd'hui l'office du tourisme. Il s'agit en réalité d'un ancien château d'eau, construit à l'époque à proximité directe d'un canal. Il est possible de monter au sommet pour bénéficier d'une jolie vue sur les toits de la vieille ville -accès payant-. Juste à côté se trouve le théâtre qui propose une intéressante offre culturelle : représentations, tribunes, conférences, etc.

IMG_3614 - Brive 18.jpg
IMG_3610 - Brive 15.jpg

En prenant la direction du centre ville, autrefois protégé par une puissante enceinte fortifiée, on peut atteindre par la rue de la Corrèze à droite la petite Chapelle St-Libéral qui accueille des expositions temporaires souvent intéressantes, avant de gagner la Place Charles-de-Gaulle, où trône la Collégiale St-Martin. 

L'église, bâtie au XIIème siècle en grès de la région, présente une haute et belle nef et, quelques chapiteaux joliment décorés d'animaux fantastiques et silhouettes humaines. Une crypte archéologique est accessible gratuitement et permet d'observer les vestiges des murs de l'église primitive ainsi que quelques sarcophages mis à jour récemment et une collection d'objets liturgiques. 

En faisant le tour de l'église, on observe, à l'extérieur, une nouvelle série de chapiteaux originaux. Au sud de la collégiale, la petite rue des échevins conduit à la tour du même nom, la plus belle maison de Brive. La tour richement ornée, est l'un des symboles de la ville.  

De retour sur la place on gagne à droite la place Latreille, point de ralliement de nombreux jeunes qui se massent sur les terrasses aux beaux jours. L'hôtel de Maillard-Quinhart -ou Tours St-Martin- qui donne sur la place présente une architecture originale avec ses trois tours. 

En poursuivant tout droit sur la rue du Dr. Massenat on débouche sur le boulevard de ceinture et l'élégant Logis de l'abbesse des Clarisses qui accueille aujourd'hui les archives municipales.

IMG_3604 - Brive 9.jpg

Emprunter le boulevard vers le sud jusqu'au Musée Labenche. Ce magnifique bâtiment de style renaissance, édifié en pierre de couleur rosée est richement décoré, aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur. 

IMG_3597 - Brive 1.jpg

Les collections du musée sont intéressantes, notamment la salle des tapisseries royales de Mortlake, bien qu'elles soient peu mises en valeur par l'organisation très "old school" des vitrines. Une galerie attenante accueille des expositions temporaires gratuites.

En reprenant la direction du centre ville par la rue Blaise-Raynal, on passe devant le bel hôtel Desbruslys. Poursuivre tout droit par la rue Teyssier pour longer l'ancien collège des Doctrinaires qui accueille aujourd'hui l'hôtel de ville pour gagner la place Jean-Marie-Dauzier sur laquelle trône la belle maison Treilhard -Jean-Baptiste Treilhard, enterré au Panthéon, fût l'un des rédacteurs du Code Civil-.

IMG_3606 - Brive 11.jpg
IMG_3605 - Brive 10.jpg

Cours intérieure de l'ancien collège des Doctrinaires

IMG_3609 - Brive 14.jpg

Maison Treilhard

Le boulevard ramène à gauche vers la place du 14 Juillet et le marché, mais on vous conseille fortement de divaguer calmement au coeur du centre ville pour contempler les nombreuses demeures bourgeoises et goûter les spécialités locales. Parmi nos coups coeur : 

# NOS MEILLEURS ADRESSES A BRIVE

LA MEILLEUR BOULANGERIE : AU PAIN D'AUTREFOIS, 24-26 Rue Saint-Martin

 

Amoureux du bon pain à l'ancienne, c'est Au Pain d'Autrefois qu'il faut aller! On aime particulièrement les portions très généreuses et le rapport qualité/prix imbattable. C'est ici qu'on trouve le meilleur pain au seigle -et le meilleur pain tout court-, mais aussi les meilleurs viennoiseries de Brive. Ne manquer pas non plus le Faro : excellente pâtisserie au chocolat et à la crème de châtaigne! 

Autre adresse : BOULANGERIE DESCHAMPS, 21 Avenue Emile Zola, un large choix de pains, mais surtout des viennoiseries et pâtisseries excellentes et... les célèbres et irrésistibles moelleux qui attirent de nombreux habitués : une tuerie!

LES MEILLEURS MADELEINES : BOULANGERIE JEAN-CLAUDE GOLFIER, 37 Rue de la République

Aussi surprenant que cela puisse paraître on trouve dans presque toutes les boulangeries de Brive des madeleines, mais les meilleurs sont sans conteste celles de la boulangerie Golfier . Enrobées de chocolats ou natures, ces délicieuses douceurs originaires de Lorraine ravissent tous les brivistes!

LES MEILLEURS PATISSERIES : ERNST LAURENT, 6 Avenue Jean Jaurès

Les gourmands trouveront à coup sûr de quoi ravir leurs papilles à la pâtisserie Ernst. Situé en face de l'église Saint-Sernin, à la périphérie du centre ville, l'établissement propose un large choix de créations raffinées.

Autre adresse : LA CHOCOLATERIE ERIC LAMY, 5 Rue de l'Hôtel de ville, c'est un monument sacré du centre de Brive, la belle vitrine attire autant les visiteurs de passage que les habitués. Il y a un large choix, mais les prix affichés nous paraissent un peu exagérés.

BOIRE UN VERRE ET DEGUSTER DES TAPAS : UN SINGE EN HIVER, 1 Rue de la République

Les tapas sont une véritable institutions à Brive et l'un des meilleurs lieux pour venir les déguster est le Singe en Hiver. Situé juste en face du cinéma d'art et d'essai Rex, ce bar-restaurant bénéficie d'une belle terrasse, très animée en saison. Les tapas sont très bons et le vin -essentiellement servi à la bouteille- recèle de belles surprises!

DEGUSTER UNE PIZZA : PAUSE PIZZA, 30 Avenue Léon Blum

Il y a de nombreuses pizzérias dans le centre de Brive et alentour, difficile donc d'en choisir une qui se démarque... Pause Pizza, situé légèrement en retrait du centre propose un large choix de pizzas très qualitatives. Le patron est un peu lunatique mais les pizzas méritent le petit détour! 

CUISINE DU MONDE : SEVGI BÖREK, Marchés de Brive -samedi matin-, et d'Objat -dimanche matin-

Envie d'une touche d'originalité au pays du foie gras? Les sublimes Börek et Lahmacum de Sevgi Börek sont une véritable tuerie! On adore les versions végé des "pizzas turques". Servies dans la bonne humeur et toujours succulentes! 

Après la visite du centre ville vous pouvez vous rendre aux nouvelles Halles Gaillardes pour faire vos emplettes -ou craquer pour une énième gourmandise-, ou faire un saut vers la jolie église Saint Sernin. Autre possibilité : prendre la direction du Musée Edmond-Michelet, consacré à l'histoire de la Résistance et de la Déportation, sa visite est gratuite.

IMG_3125 - Saint-Antoine 1.jpg

Au sud de Brive, le site des Grottes de Saint-Antoine offre un joli cadre de balade. Creusées dans une falaise de grès, les grottes auraient accueilli Sainte-Antoine de Padoue lors de ses séjours à Brive. Un pèlerinage attire aujourd'hui encore de nombreux croyants.

Un chemin de croix permet de rejoindre le sommet de la colline d'où l'on profite d'une belle vue sur le centre ville. Plusieurs sculptures d'un blanc immaculé viennent agrémenter cette belle balade ombragée.

C'est en automne, lorsque les arbres ont revêtus leur parure orangée ou dorée, que l'atmosphère est la plus agréable.

Le site des Grottes de Saint-Antoine est également le point de départ d'une belle randonnée au coeur de la vallée préservée de Planchetorte qui recèle plusieurs cavités et abris datant du paléolithique ainsi qu'une flore remarquable. 

Plus d'information sur https://www.brive-tourisme.com/

IMG_3128 - Saint-Antoine 3.jpg

2 / AUBAZINE

 

L'ancienne Abbaye Cistercienne d'Obazine occupe un site remarquable de collines boisées. Tout autour de son enceinte est venu se greffer un joli village en pierres.

Cadre idéal pour une randonnée en famille, Aubazine mérite assurément un détour pour son Canal des Moines, prouesse architecturale bâtie à flanc de colline, mais également pour le panorama du Puy de Pauliac tout proche.

La visite de l'ancienne abbaye est assurée par une équipe de bénévoles. Le parcours de près de deux heures est passionnant et permet de visiter les bâtiments de l'ancien monastère masculin : le cloître, mais également les bâtiments conventuels -dont les belles salle du chapitre et de travail des moines ou l'ancienne cuisine-. L'ensemble, particulièrement homogène, en fait l'un des plus beaux lieux saints de la région. 

La visite de l'église abbatiale est libre, tout comme celle des ruines du monastère féminin, situé 1,5 km à l'écart du village. On y accède aujourd'hui encore par le Chemin des Moines.

L'église est remarquable pour son étonnant clocher, qui passe d'un plan octogonal à un plan carré, véritable prouesse architecturale. A l'intérieur on apprécie la simplicité des vitraux en grisaille -qui seraient les plus anciens vitraux de France, datant du XIIème siècle-, ainsi que de belles stalles et le magnifique tombeau de Saint-Etienne. L'armoire liturgique située au fond de l'église serait le plus ancien meuble du genre de France, fabriqué lui aussi au XIIème siècle.

L'abbaye d'Aubazine a notamment accueillie la célèbre styliste Coco Chanel pendant son enfance à l'orphelinat. Ce sont ses vitraux qui lui auraient inspirés de nombreuses créations. 

Quelques centaines de mètres plus loin, une étonnante chapelle d'inspiration grecque orthodoxe a été aménagée dans une ancienne grange. Entièrement recouverte de belles fresques byzantines, elle dénote dans la région et mérite un petit détour.

Mais le plus remarquable ouvrage d'Aubazine est peut-être son canal, creusé à la main en flanc de falaise et de collines sur plusieurs centaines de mètres jusqu'à de belles chutes d'eau. Il est possible -et fortement recommandé- de le suivre via une agréable balade ombragée, dans un cadre particulièrement bucolique.

Une randonnée sans difficulté permet de relier les principaux points de vue et intérêts d'Aubazine : le panorama du Calvaire, le Puy de Pauliac mais également les intriguant Dolmens et Cromlech, vestiges néolithiques. 

Plus de détails sur le site de l'abbaye.

A quelques kilomètres d'Aubazine, le paisible village de Dampniat offre également un beau cadre de randonnée. Le circuit menant au hameau de Lacoste permet de prendre un grand bol d'air frais et de bénéficier de beaux points de vue sur l'abbaye et les reliefs corréziens. Il est également l'occasion de s'arrêter visiter l'église du village qui, sous son aspect extérieur très massif, abrite de jolies fresques du XVème siècle.

# NOTRE CARNET DE VOYAGE EN PAYS BRIVISTE

Si tu souhaites revivre nos pérégrinations et parcourir tous nos articles c'est sur le Carnet de Voyage que cela se passe !

3 / LE CAUSSE CORREZIEN

Au sud de Brive se trouve une région vallonnée dominant le Bassin de Brive et s'ouvrant sur de beaux points de vue entre lacs et forêts. La région riche en grottes mérite un petit détour.  

Le village de Noailles est situé à quelques kilomètres seulement de Brive-la-Gaillarde. Il bénéficie d'un cadre forestier très agréable dominé par la silhouette impressionnante de son château, berceau de la famille de Noailles qui s'est illustrée par de nombreuses fonctions politiques et militaires pour le compte de la couronne de France. La château de style Renaissance ne se visite malheureusement pas mais il est possible d'apercevoir les riches décorations de ses fenêtres depuis le village.

 

L'une des plus belles manières de visiter le Causse Corrézien est d'arpenter les nombreux sentiers qui le traversent, à pied, à cheval ou à VTT. Noailles est le point de départ de l'un de ces circuits -entre autres- : Le Causse de Noailles.

IMG_3118 - Noailles 1.jpg

Ambiance automnale sur le Causse Corrézien

Toutes les infos sur cette jolie rando sont disponibles sur notre page dédiée.

4 / DE COLLONGES-LA-ROUGE A TURENNE, SUR LES TRACES DU VICOMTE

Le Bassin de Brive peut s'enorgueillir de compter trois villages classés parmi Les Plus Beaux Villages de France, dont Collonges-la-Rouge et Turenne. Ces deux villages font aujourd'hui encore la renommée du département de Corrèze et inspirent chaque année de nombreux visiteurs amoureux de patrimoine.

Collonges-la-Rouge est l'emblème des Plus Beaux Villages de France. C'est d'ailleurs ici que l'appellation a été inventée par Charles Ceyrac, alors maire du village. Une foule de touristes viennent chaque année se masser dans ses ruelles lumineuses, aux couleurs si caractéristiques. Mais dès que le calme revient, on profite pleinement de ce cadre somptueux de garennes, vignobles et noiseraies.

 

Le charme de la cité réside essentiellement dans l'utilisation exclusive du grès rouge pour son bâti et des lauzes pour les toitures. Parmi les riches demeures qui constituent le coeur du village, la Maison de la Sirène accueille un Musée des Arts et Traditions Populaires. La maison doit son nom à l'ornement en forme de sirène tenant un miroir et un peigne que l'on remarque sur sa façade.

On observe plus loin d'autres demeures remarquables comme la Maison de la Ramade de Friac, le Castel de Benge, avec sa tour en poivrière et sa belle fenêtre renaissance, mais aussi le Castel de Vassinhac, qui assurait autrefois la défense du village. Toutes ses maisons portent aujourd'hui encore le nom des puissantes familles qui les ont bâties sous la protection de la vicomté de Turenne, véritable état dans l'Etat, qui dominait la région au XVIème siècle.

L'église Saint-Pierre, qui trône au centre du village, fût fortifiée pendant les Guerres de Religion mais conserve un beau tympan et un clocher caractéristique du style roman en Limousin. 

Juste au nord se trouve la Chapelle des Pénitents donne sur la rue Noire, l'une des plus ancienne de Collonges, qui débouche à son tour sur le Castel de Maussac qui bénéficie d'une belle vue sur le village et le Castel de Vassinhac.

Au sud-est de Collonges-la-Rouge, le village de Meyssac, lui aussi bâti en grès rouge, est réputé pour son artisanat de poterie traditionnelle. Le village présente également une belle église fortifiée ainsi qu'une halle et quelques belles maisons.

En prenant la route de Turenne, on peut s'arrêter au paisible village de Saillac, pour déguster les spécialités à base de noix de la région à l'Ecomusée de la Noix des 4 Demoiselles -la noix Marbot, récolté à Saillac, est l'une des 4 AOP de noix françaises-. Le village possède également un moulin, une église -fortifiée elle-aussi- présentant un très beau tympan.

Turenne est une cité médiévale spectaculairement perchée sur un éperon rocheux où se dresse aujourd'hui encore les ruines de l'imposant château qui dominait jadis toute la région. La vicomté de Turenne régnait sur l'ensemble des terres du Sarladais, du Haut-Quercy ainsi qu'une bonne partie du Bas-Limousin, et ce jusqu'au XVIIIème siècle, date à laquelle le vicomté est vendu à la couronne de France. On aime rappeler ici le glorieux passé de la cité face à ces illustres voisines : "Pompadour pompe, Ventadour vente, Turenne règne".

L'ancien faubourg de la ville semble s'enrouler autour de l'éperon rocheux et présente de belles demeures réparties autour des places du Foirail et de l'Ancienne Halle. De cette dernière, la rue Droite, grimpe spectaculairement vers le château et la Tour de César, bordée de très belles maisons à encorbellement.

La ville haute regroupe quant à elle plusieurs manoirs et maisons intéressantes, protégés par les fortifications du château. De l'ancienne citadelle imprenable il ne reste aujourd'hui plus que deux tours, situées aux deux extrémités du promontoire : la Tour de l'Horloge au sud et la Tour de César au nord. On peut gravir cette dernière pour contempler un splendide panorama, tandis que la première abrite une exposition. 

En quittant Turenne vers le nord-ouest on gagne le Gouffre de la Fage, qui abrite une importante colonie de chauves-souris. Il est possible de visiter l'aven, profond de 25 m, les belles salles souterraines en saison et pendant les vacances scolaires.

Avant de retourner sur Collonges, on peut faire une halte au village de Jugeals-Nazareth qui possède quelques belles maisons dans son centre. Le village, située sur une ancienne voie romaine, a été rebaptisé Nazareth par Raymond Ier de Turenne suite à la première croisade à Jérusalem. Il a accueilli un éphémère kibboutz de 1933 à 1935, ferme collective réservée aux juifs désireux de préparer le retour en terre sainte.

Plusieurs circuits de randonnée partent du village vers la belle vallée de la Tourmente. On peut également s'adonner à l'escalade sur une petite falaise en contrebas du village dans un style très athlétique et "bloc".

On profite sur la route de retour plusieurs de plusieurs beaux points de vue dégagés, à la sortie de Jugeals-Nazareth et au sud du château de Lacoste, situé à proximité de la route.

# NOS COUPS DE CŒUR DU BASSIN DE BRIVE

 

5 / DE BEAULIEU-SUR-DORDOGNE A CUREMONTE

Le joli village de Beaulieu-sur-Dordogne saura ravir à coup sûr les amoureux de loisirs de nature comme les passionnés d'art religieux. Son église, l'une des plus belles de la région, est célèbre pour son somptueux tympan très historié. 

 

Beaulieu constitue un camp de base idéal pour découvrir la vallée de la Dordogne et le Lot tout proche. On apprécie son cadre idyllique en bord de rivière et sa proximité avec la belle région naturelle de Xaintrie, mais également ses richesses patrimoniales. En bonus, les sites majeurs du Gouffre de Padirac et de Rocamadour ne sont plus très loin!

Quant à nous, nous poursuivons notre promenade sur le sentier du littoral en profitant d’un temps parfait ! Nous atteignons rapidement la plage de Jalë et ses galets -déjà touchée par le tourisme naissant- puis celle de sable fin de Spile avant de continuer un temps et poser la tente.

Le choix du spot n’était pas le plus glamour, terrés au cœur d’une vieille maison désaffectée, au milieu des crottes de souris et cernés par une meute de chiens errants pas franchement sympathiques… si on ajoute des bruits de pas en pleine nuit sur le toit on obtient un tableau digne d’une bonne vieille série Z mais on était bien abrités et dissimulés donc les zombies ne nous ont pas trouvés !

Le lendemain, nous arpentons de nouveau le sentier pour nous rendre à Himarë -coucou tourisme de masse- et enfin notre point final, Saranda -plus grande ville côtière- pour prendre un ferry pour …. la suite au prochain épisode !

Plus d'information sur notre Carnet de Voyage.

P1005610 - Spile 1.jpg

Toutes les infos sur cette superbe rando -sans l'option squat- sont disponibles sur notre page dédiée.

5 / L'YSSANDONNAIS

 

Pays à la géologie et aux paysages contrastés, l'Yssandonnais est caractérisé par une grande diversité d'habitats et d'ambiances. Son relief vallonné, ponctué de puys, et ses beaux villages -dont St-Robert, classé parmi Les Plus Beaux Villages de France- en font une destination touristique à ne pas manquer.

 

L'idéal est de débuter son parcours en Yssandonnais un dimanche matin, par un passage par le marché d'Objat, très animé et réputé dans la région pour la qualité de ses produits de terroirs. Si le village ne présente pas de cachet particulier on peut tout de même s'arrêter visiter son église gothique et goûter les pommes locales de renommée régionale.

# NOS AUTRES AVENTURES

Cette aventure t'a plu? N'hésite pas à venir en découvrir d'autre sur la page Aventures.

AVENTURE PRÉCÉDENTE

AVENTURE SUIVANTE

#8 MONTENEGRO

Le Monténégro est l’un des plus petits pays des Balkans mais il est également réputé pour être l’un des plus beaux, un véritable concentré de nature : entre hautes montagnes alpines et côte magnifique aux allures de fjords.

#10 RÉPUBLIQUE DE MACÉDOINE DU NORD

Un petit pays montagneux et méconnu, qui mérite tout de même de s'attarder un peu au bord de ses lacs d'altitude

En bonus quelques photos supplémentaires :