ALBANIE

Lirëseardhje në Shqipëri !

# L'ALBANIE

Sous ses airs d'ancienne dictature des Balkans et injustement sujette de bien des préjugés, l'Albanie séduit aujourd'hui, après près de 50 ans d'isolement politique, des touristes et voyageurs en quête de grands espaces sauvages et d'une authenticité qui fait chaud au cœur.

# NOTRE ITINÉRAIRE COMPLET 

Nous avons arpenté le pays pendant quinze jours : une découverte extraordinaire et l'une de nos plus belles surprises!

Albania Map complete.jpg
GASTRONOMIE
LES PLUS BELLES
RANDOS
NOS COUPS
DE CŒUR

1 / SHKODËR ET TIRANA

Notre épopée Albanaise a commencé dans la ville de Shkodër dont le centre historique est aujourd’hui restreint (château de Rozafa, mosquée Plumbit et avenue piétonne de Rruga Kolë Idromeno). Nous sommes frappés par la pauvreté apparente de certains quartiers et les nombreux animaux errants sur la route -vaches, poules et moutons-. La rupture au passage de la frontière est donc assez forte.

Nous prenons rapidement la direction de la capitale -en payant le juste prix hein !, ne pas se fier aux rabatteurs qui tentent de faire monter la mise, mieux vaut demander aux locaux ou à l'office de tourisme-.

 

Tirana est une ville au centre moderne et branchée, parsemée de nombreuses places où il fait bon de prendre un verre au pied de monuments de l’ère socialiste, conférant à la ville une atmosphère très paisible. La place principale en est le parfait exemple, d’autant plus pendant cette période de Noël !

La ville est située au pied d’un massif protégé d’où on peut bénéficier d’un beau point de vue sur la vallée et prendre l’air. Le centre ville abrite de son côté quelques musées, un parc de plaisance et des bunkers! Véritables symboles du pays, ces bâtiments sont disséminés de partout de le pays, à la campagne comme en centre ville. Certains ont été transformés en salle d'exhibitions temporaires ou permanentes ou en lieux de vie.

Fun fact, nous avons également assisté à une manifestation d’étudiants, très pacifique qui ferait réfléchir nos chers « activistes » locaux aux méthodes plus « bruyantes ».

Le étudiants manifestent devant les bureau du 1er ministre

Plus d'information sur ;

- notre Carnet de Voyage

- ou sur http://www.visit-tirana.com/

2 / D'ELBASAN A BERAT

En descendant plus au Sud, nous avons fait halte dans la ville ouvrière d’Elbasan où nous avons séjourné chez Eduard, qui nous a reçu comme des rois, et avons fait la belle rencontre de Moni & Steffi, deux joyeuses voyageuses  allemandes à vélo, que nous suivrons jusqu’en Grèce !

Nous avons donc découvert la ville, ses spécialités (dont le Bugace, huileusement gras) et ses sources chaudes chargées en souffre : une expérience dont Rémy se rappelle encore -#jerespireplusmaisçava- ! 

Plus au sud se trouve la jolie ville de Berat, autrement connue sous le nom de la ville aux mille fenêtres, la ville la plus « touristique » du pays. Ici les vieilles maisons ottomanes sont tassées les unes sur les autres dans un alignement presque parfait. Leurs fenêtres semblent alors se répéter à l’infini en fins rubans sur chaque versant du village.

La rivière sépare aujourd’hui encore les quartiers chrétien et musulman. Le quartier Mangalem, situé au pied de la citadelle historique, est le plus spectaculaire : nous avons apprécié déambuler sur les pavés blancs de ses petites ruelles multicentenaires, encore habitées aujourd’hui.

Pour plus de détails c'est sur notre Carnet de Voyage.

De retour à Elbasan nous sommes partis nous isoler pendant deux jours et deux nuits dans la maison familiale de notre hôte, perdue dans les montagnes, sans eau courante ni chauffage, avec nos amis Oli & Athé, rencontrés en Croatie. Une pause extrêmement agréable après plusieurs semaines passées au rythme effréné du voyage. Pendant notre randonnée dans les collines avoisinantes, on a été impressionnés par le nombre de bunkers et entrepôts militaires, au cœur d’un cadre aujourd'hui bucolique, hors du temps et complètement préservé du tourisme, mais également par la générosité des habitants qui venaient spontanément à notre rencontre pour échanger sourires, fruits et légumes avec les étrangers que nous étions.

Pour plus de détails c'est sur notre Carnet de Voyage.

# NOTRE CARNET DE VOYAGE EN ALBANIE 

Si tu souhaites revivre nos pérégrinations et parcourir tous nos articles c'est sur le Carnet de Voyage que cela se passe !

3 / L'EST DU PAYS

De retour en Albanie après un rapide détour en Macédoine avec nos copains, nous avons décidé de continuer un peu notre chemin ensemble à la découverte de l’Est du pays qui regorge de bien des surprises, avec ses grandes étendues sauvages.

Après une halte dans la ville de Pogradec en bordure du lac d’Ohrid, pour profiter de la fête du vin local et déguster le fameux breuvage accompagné de saucisses -offertes par un généreux inconnu !-nous avons ensuite repris la route et fait une halte à Korçë, avec sa jolie cathédrale et ses cafés pour déguster un bon Salep et des pâtisseries.

Au petit matin, nous avons eu la surprise d’être accueillis par Lida, qui nous ouvrira les portes de sa maison avec son mari Zilfo. Une jolie rencontre matinale autour d’un café -qui va vite se transformer en raki, chocolats et pommes de fertilité !- avant de prendre la route qui mène à Gjirokaster, l’une des plus belles que nous ayons empruntées en Albanie.

 

On a adoré sillonner ces lacets sinueux au creux des gorges de Shelegur-Germenj et des montagnes aux cimes enneigées ! La vue est à couper le souffle et alterne en paysages de steppes désertiques et canyons grandioses.

 

Les quelques villages traversés témoignent malheureusement des difficultés du pays, mais l’accueil chaleureux des locaux y reste pur et incroyable.

La superbe nature hivernale autour d'Ersekë

La fête du vin de Pogradec

Zilfo et Lida

Nous atteignons ensuite Permet entourée par monts et gorges aux eaux limpides magnifiques pour se dégourdir les gambettes dans une source d’eau chaude calée sous un vieux pont ottoman plein de charme avant de partir randonner sur les hauteurs du canyon de Lengarices - qui abrite par ailleurs des ours semblerait-il… -

Toutes les infos sur cette superbe rando sont disponibles sur notre page dédiée.

# NOS COUPS DE CŒUR ALBANAIS

 

Notre étape suivante fut Gjirojastër où nous avons eu la surprise de retrouver Moni & Steffi pour un Noël -décidément magique- que nous n’oublierons pas.

C’est donc tous ensemble que nous avons arpenté les vieilles ruelles ottomanes escarpées menant au  château qui domine la ville et offre un joli point de vue sur la belle vallée entourée de monts enneigés.

 

Le soir venu nous avons confectionné un superbe repas, répartis en équipes avec nos hôtes, pour fêter un Noël par comme les autres, arrosés du meilleur vinaigre que nos amies allemandes aient trouvé!

Plus d'information sur notre Carnet de Voyage, ainsi que sur https://www.visit-gjirokastra.com/.

L’heure du départ a déjà sonné et nous repartons en direction de la source de l’Oeil Bleu,
-tranquillement assis dans le van pendant que les germaines souffrent dignement dans les longues montées-. Le gouffre offre une palette de déclinaisons de couleurs incroyables qui lui donne son nom !

C’est là que nous quittons les filles pour prendre la direction de la côte Sud de l’Albanie, encore sauvage et préservée du tourisme.

4 / LA CÔTE ALBANAISE

Nous prenons la direction de la plage de Gjipe, magnifique crique nichée au pied du Parc National de Llogara et bordée de falaises. Arrivés en soirée, nous nous sommes posés avec les copains sur une étendue sauvage, éclairés par les étoiles magnifiques et la lune. Le spectacle silencieux est incroyable.

 

C’est autour d’un feu de camp que nous partageons repas, discussions -et même coupe de cheveux- dans une ambiance joviale et douce, conscients que le moment de se dire une nouvelle fois au revoir approche, peut-être pour de bon cette fois.

Le lendemain nous partons en direction de la plage de Gjipe en abordant un petit sentier offrant une magnifique vue sur l’horizon, le littoral, les criques et les îles. La plage quant à elle est un véritable paradis avec ses eaux turquoise, son sable blanc très fin et ses prés ombragés, sans oublier son superbe site d’escalade.

Quant à nous, nous poursuivons notre promenade sur le sentier du littoral en profitant d’un temps parfait ! Nous atteignons rapidement la plage de Jalë et ses galets -déjà touchée par le tourisme naissant- puis celle de sable fin de Spile avant de continuer un temps et poser la tente.

Le choix du spot n’était pas le plus glamour, terrés au cœur d’une vieille maison désaffectée, au milieu des crottes de souris et cernés par une meute de chiens errants pas franchement sympathiques… si on ajoute des bruits de pas en pleine nuit sur le toit on obtient un tableau digne d’une bonne vieille série Z mais on était bien abrités et dissimulés donc les zombies ne nous ont pas trouvés !

Le lendemain, nous arpentons de nouveau le sentier pour nous rendre à Himarë -coucou tourisme de masse- et enfin notre point final, Saranda -plus grande ville côtière- pour prendre un ferry pour …. la suite au prochain épisode !

Plus d'information sur notre Carnet de Voyage.

Toutes les infos sur cette superbe rando -sans l'option squat- sont disponibles sur notre page dédiée.

# NOS AUTRES AVENTURES

Cette aventure t'a plu? N'hésite pas à venir en découvrir d'autre sur la page Aventures.

AVENTURE PRÉCÉDENTE

AVENTURE SUIVANTE

#8 MONTENEGRO
#10 RÉPUBLIQUE DE MACÉDOINE DU NORD

En Bonus quelques photos supplémentaires :

Nous contacter :

Où sommes-nous actuellement ?

Prochaine étape :

Nous sommes de retour à la maison les prochaines aventures seront à découvrir prochainement...

Tu peux également nous suivre au jour le jour ici :

polarstepsn&btrans.png

Copyright © 2023. Site conçu avec Wix.com. Tous droits réservés.

Traces Monde et Merveilles