La côte Sud de la Crète : le cœur sauvage de l'île

Mis à jour : 1 avr. 2019


Nous avons fait escale en Crète pour 3 semaines, cette île magnifique regorge de trésors sauvages et a su garder son caractère authentique. Entre gorges impressionnantes, plages enchanteresses et gastronomie extraordinaire : retour sur notre périple en trois épisodes. Le second se concentre sur la côte Sud de l’île.


Sur les hauteurs d'Agio Farago

Beaucoup disent que la plage d’Elafonisi est sans conteste la plus belle de Crète avec ses airs de Caraïbes.


Elle recèle d’une symphonie de bleus turquoise et un sable oscillant entre le blanc et le rose.



Au bout de la péninsule se trouve une petite presqu’île reliée par un banc de sable blanc lui conférant une ambiance un peu magique.


Malheureusement chaque année la quantité de sable rose s’amoindrit car les touristes en ramènent chez eux et dégradent ce paysage unique.



La matinée où nous y sommes allés, les éléments étaient déchaînés nous montrant un visage beaucoup plus sauvage et houleux que celui qu’on lui connaît… La plage est cependant un spot de surf réputé et reste ventée presque toute l’année.


Le soleil s’est joint à nous pour partir gaiement en randonnée avec nos copains Athénaïs et Olivier sur le chemin du littoral reliant Paleochora à Sougia. On aura donc emprunté une section du célèbre E4 -un sentier de 10.000km reliant le Portugal à la Crète-, qui est paraît-il l’une des plus belles et accessibles de l’île -et on en convient-!


On a donc suivi ce chemin jusqu’à Lissos, ancienne cité dont il ne reste que des vestiges et quelques remarquables mosaïques.


La source d’eau fraîche fut un vrai délice pour se désaltérer sous ce soleil de plomb. On n’ose imaginer ce que ça donne en été!


Arrivés à Sougia on a pris notre pique-nique sur la plage avant de faire du stop en direction des gorges d’Andrini.


Ce fut un peu chaotique à 4 donc on a marché par endroits dans ce beau décor montagneux avant d’atteindre les gorges avant que la nuit tombe -juste à temps-.


L’eau était inattendue mais le chemin était encore bien praticable et assez ludique, zigzaguant entre les pierres et le ruisseau ! Dommage que le balisage et les tuyaux de captage soient omniprésents et gâchent un peu le cadre naturel.


Les ruines du fort vénitien de Frangokastello consistent en une enceinte extérieure et quelques tours accessibles au public. La vue sur les gorges depuis le dernier étage est très jolie.

La route qui descend et longe les gorges est également magnifique.



On voulait voir Moni Prevelli, l'un des plus beaux sites du pays, mais la pluie torrentielle nous a brouillé le point de vue. On vous laisse vous rendre compte du désastre...


La ville de Plakias possède également une jolie plage mais nous avons surtout été intéressés par les voies d’escalades atypiques. Elles comptent parmi les plus réputées de Crète.


Nous nous y sommes malheureusement rendus un jour de pluie, mais ça nous aura néanmoins permis d’observer de beaux arcs-en-ciel en chemin.



La célèbre plage des hippies de Matala! Ils étaient venus s’installer là dans les années 60 pour profiter du climat, de la plage et "chiller" dans ces caves -d’anciennes nécropoles romaines-.


Ils ont investi les lieux pendant quelques années et de nombreuses soirées y ont pris lieu! -il y avait même un gourou!-.



Aujourd’hui l’ambiance n’a plus rien à voir… des peintures murales factices ornent les murs pour jouer sur cette ambiance, sans grand résultat. La ville organise néanmoins un festival annuel sur le thème hippy.


L’accès aux anciennes habitations est aujourd’hui payant et encerclé par des grillages et barbelés rouillés supervisés par des caméras de sécurité. Bref vous l’aurez compris, il ne reste plus rien de ce lieu et son ambiance passée, hormis les grottes…


Un peu en amont de Matala, la longue plage de Komos est très agréable et assez sauvage hors saison.


On y a revu nos amis Mytae avec qui nous sommes allés nous balader le long de la mer, pendant que les plus courageux se trempaient!


Notre dernière étape a été les gorges de Farago -ou gorges des saints-. Nous avons posé le campement sur les hauteurs de Kali Limenes et sommes partis le lendemain faire une randonnée en direction d’Agio Farago.


Nous avons emprunté des petits sentiers dans la garrigue qui longe le littoral avant de plonger dans les gorges pour ensuite les surplomber. Cela fût notre dernière étape au Sud de la Crète -le point le plus au Sud de notre périple européen-, avant de reprendre notre route vers le Nord et Iraklion.



Nous nous sommes arrêtés en route au site archéologique romain de Gortyna qui contient notamment une basilique, un odéon mais surtout les premières tables de lois romaines de la région et le platane de Zeus -un cadeau issu de son amour avec Europe-!



Les tables de lois sont paraît-il l’un des plus anciens systèmes de lois écrites -mariages, divorces, cessions de biens… les préoccupations humaines n’ont pas changé depuis!-




Si le site payant est intéressant pour les tables, la partie qui nous a le plus plu -le Praetorium- est gratuite et se situe de l’autre côté de la route.



On a aimé :

  • Le côté sauvage et nettement moins touristique de la cote Sud.

  • Les nombreuses gorges qui parsèment la route -on reviendra les faire un jour au mois d'Avril, la meilleure saison!-.

  • La randonnée entre Paleochora et Sougia, la plus belle que nous ayons faite en Crète!


Bon à savoir :

  • Paleochora est également une station balnéaire agréable en saison, située juste au pied des belles falaises. Ses principaux intérêts sont ses belles plages et les ruines d’un fort vénitien.


  • Les panneaux d’indications de la portion Paleochora-Sougia du E4 indiquent un temps de 6h pour 10km! En réalité il faut trois bonnes heures pour la randonnée mais guère plus.

  • Matala est une destination ultra-touristique qui joue à fond la carte “hippies”. Mais il faut avouer qu’il est bien dommage que leur héritage soit “mercantilisé” de la sorte.

  • Agio Farago est l’un des sites d’escalade majeurs en Crète. Il y en a pour tous les goûts et les niveaux au cœur de cette belle gorge.

  • Si vous aimez l'escalade dans des jolies failles c'est à Plakias qu'il faut vous rendre!


Notre budget pour 6 jours : 63 €

  • 6 € pour visiter Gortyna

  • 57 € de miam


Nous contacter :

Où sommes-nous actuellement ?

Prochaine étape :

Nous sommes de retour à la maison les prochaines aventures seront à découvrir prochainement...

Tu peux également nous suivre au jour le jour ici :

polarstepsn&btrans.png

Copyright © 2023. Site conçu avec Wix.com. Tous droits réservés.

Traces Monde et Merveilles