La Slovénie :
Aventure en pleine nature

La deuxième étape de notre périple en stop reste pour nous l’une de nos plus belles découvertes et l’un de nos meilleurs souvenirs. Retour sur deux semaines en stop à travers les magnifiques montagnes de Slovénie.  

06/11/2018 - 20/11/2018

Notre aventure Slovène a commencé à Piran, une ville du bord de mer, l’une des plus touristiques du pays également. Nos premiers pas en stop furent quelque peu laborieux mais nous constatons surtout que les Slovènes maîtrisent tous parfaitement l'anglais!

 

Jamais par la suite nous n’aurons la moindre difficulté à nous faire comprendre et ce pays restera celui où l’on a été le plus à l'aise pour échanger lors de nos trajets.

Mais revenons-en à Piran et la côte Slovène…!

Piran est la ville la plus réputée de la région et il est vrai qu’elle possède un charme très vénitien. Son ancien port, aujourd'hui transformé en place piétonne, ses petites ruelles, son campanile et ses remparts en font un site touristique immanquable!

C’est également le point de départ parfait pour partir randonner dans le parc naturel de Strunjan où l'on peut observer marais-salants et oiseaux migrateurs.

Plus loin se trouve le petit port d’Izola -moins fréquenté mais tout aussi séduisant- et la ville de Koper, troisième ville du pays, qu’il serait dommage de bouder. Si les abords industriels ne font pas rêver, le centre ville possède de nombreux monuments remarquables.

 

 

 

 

 

 

 

Bien que le pays ne possède qu’une minuscule portion de côte, cette région est une excellente destination, moins impressionnante mais moins bondée que ses voisines Italienne et Croate.

 

Plus d’infos sur notre carnet de voyage, et https://www.portoroz.si/

À deux pas de Koper -et perdue au milieu de nulle part- se trouve l’église de Hrastovlje. L’occasion de tordre le cou à nos inquiétudes quant au stop “dans la cambrousse” en Slovénie. En plus de nous entraîner à la prononciation des noms Slovènes cette étape a priori galère nous a confortés dans notre idée que quelle que soit la destination :

“il y a toujours une voiture qui s'arrête”!

L’église fortifiée est surtout connue pour ses fresques dont une remarquable Danse Macabre.

La région qui s'étend de la côte à la capitale Ljubljana est une région sauvage au patrimoine géologique exceptionnel appelée le Karst Slovène. Ces vallées sont propices à la randonnée bien sûr mais représentent surtout la Mecque des spéléologues.

 

Les grottes de Skocjan ou Postojna en sont les exemples les plus connus bien que la région regorge de gouffres et caves en tout genre. La première est située dans un cadre idyllique et impressionne par la puissance naturelle et sauvage de la rivière Reka qui bouillonne au fond d’une immense salle souterraine tandis que la seconde est une pure merveille de romantisme. Les salles se succèdent sur plusieurs centaines de mètres et rivalisent de beauté. Stalactites, stalagmites et dentelles font pétiller les yeux et font oublier le côté un peu trop organisé de la visite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’autre immanquable de la région est le château de Predjama, niché dans une grotte au creux d’une falaise impressionnante. L’un des sites les plus photogéniques du pays.

Préférerez-vous le cadre sauvage et grandiose de Skocjan?

Ou la féérie de Postojna?

Mais la région du Karst est avant tout une région agricole qui réserve bien des surprises. Les Slovènes s'accordent à dire que c’est ici qu’on trouve les meilleurs produits traditionnaux. Nous y avons découvert nos premiers mets Slovènes (Cevapcici et Burek! Mais également la fameuse Soupe à la Viande qu’on retrouve à toutes les tables le dimanche midi), des restes de la guerre des Balkans, et des lacs immenses qui n'apparaissent que lors des grosses pluies, le tout grâce à notre premier hôte, Martin.

Nous reprenons ensuite le stop en direction de Ljubljana, l’un de nos coups de coeur! La capitale Slovène est à l’image du pays : paisible, eco-friendly et particulièrement agréable à découvrir avec ses rues piétonnes, ses monuments historiques et ses terrasses de cafés et restaurants.

 

Que cela soit pour ses églises, son château, ses ruelles anciennes ou la douce ambiance agréablement bobo de ses berges cela reste une des destinations que nous avons préférées et où nous nous sommes immédiatement dit “nous pourrions vivre ici pendant un bon moment”.

Nous y avons consacré un carnet de voyage, et si vous souhaitez en savoir plus n'hésitez pas à visiter le site : https://www.visitljubljana.com/

Notre prochaine étape se fera en direction du Nord et de la magnifique région des Alpes Juliennes, la plus touristique de Slovénie grâce à son joyau : Bled.

 

Mais avant d’atteindre l’île la plus célèbre du pays -en même temps c’est la seule!- nous avons fait une halte sympathique dans la ville médiévale de Skofja Loka. Au programme visite du centre ancien et petite balade dans ces alentours avant de nous rendre au lac de Bohinj, “l’autre grand lac” de Slovénie.

Moins prisé des touristes étrangers le lac de Bohinj nous a été conseillé par tous les locaux que nous avons rencontrés : plus sauvage, moins huppé et plus orienté sur les loisirs outdoor, ce lac est le point de départ des plus belles randonnées de Slovénie.

 

C’est d'ici que nous nous sommes lancés à l’assaut du Triglav, le plus haut sommet du pays, bien décidés à obtenir la nationalité Slovène. En effet pour devenir un vrai citoyen Slovène on dit qu’il faut avoir gravi ses cimes. On a donc voulu tenter le coup!

Nous choisissons la randonnée des 7 lacs qui nous amène à plus de 2 000 m d’altitude dans un cadre somptueux avant de renoncer. Une nuit en refuge d’hiver à -6° et le manque d’eau et de nourriture auront raison de nous. Mais promis ce n’est que partie remise et on aura bien profité du cadre pour en prendre plein les mirettes.

On se concentrera le jour suivant sur le tour du lac de Bled qui, il faut le dire, mérite totalement sa renommée internationale. Les points de vue sur le lac sont tous plus beaux les uns que les autres et le faible nombre de touristes en cette saison en feront l’un de nos meilleurs souvenirs.

Plus d'infos sur notre carnet de voyage, et sur :

- http://www.bled.si/

- https://www.tnp.si/

Nos dernières étapes ont été les villes médiévales de Kamnik, Celje et Ptuj. La neige s’est alors invitée au programme et nous avons un peu expédié ces visites. Le temps de goûter aux délices locaux chez nos hôtes et parcourir les centres anciens avant de prendre la route vers la Croatie, notre prochaine aventure!

On vous en dit plus dans notre carnet de voyage.

Nous retiendrons principalement le bel accueil que nous ont réservé les Slovènes. Si le stop n’est pas vraiment pratiqué dans le pays nous n’avons jamais eu de difficulté à trouver une voiture pour nous prendre. Les routes sont parfois sinueuses et désertes en dehors des grands axes et il faut alors marcher ou attendre plusieurs dizaines de minutes avant de croiser un véhicule.

 

Nos hôtes ont tous été extrêmement accueillants et attentionnés, désireux de partager tous les trésors de ce petit pays parfois inconnu des visiteurs de passage.

Bien des voyageurs au long cours ne prennent pas le temps de s’attarder dans le pays et n’y consacrent que quelques jours, mais si vous aimez les montagnes, les vallées perdues ou les curiosités géologiques ce pays est fait pour vous!

 

La Slovénie est sûrement le pays le plus propre que nous avons traversé et le plus écolo. Les Slovènes sont des gens simples, qui aiment la nature, marcher en montagne et récolter du miel -on croise des dizaines de ruches en périphérie de chaque bourgade-. Ils sont très attachés à leur pays et leur éthique mais restent très ouverts en intéressés aux cultures et coutumes de leurs voisins auxquels ils “empruntent” volontiers la gastronomie : Burek ou Cevapcici venus des Balkans, Pizzas et plats Italiens, desserts à la crème typiquement autrichiens etc. Ce fût un vrai bonheur de découvrir leur culture et pays!

Notre séjour en Slovénie en chiffres c'est :

- environ 700 km parcourus

- 26 stops, 2 bus, et 2 trains

- 6 Couchsurfing, 3 nuits en tente, 1 en refuge et 4 en auberge de jeunesse

- une île, une seule, la seule du pays... Bled! D’innombrables ruches et des forêts! mais pas d'ours...

- 465 € de budget soit un budget journalier de 31€ pour 2.

Répartition des coûts :                                  et des moyens de locomotion :

L'intégralité de notre parcours est disponible sur notre itinéraire PolarSteps :

polarstepsn&b.jpg

En bonus voici quelques photos supplémentaires :

Nous contacter :

Où sommes-nous actuellement ?

Prochaine étape :

Nous sommes de retour à la maison les prochaines aventures seront à découvrir prochainement...

Tu peux également nous suivre au jour le jour ici :

polarstepsn&b.jpg

© 2023. Site conçu avec Wix.com