Le Nord de la Grèce : 6 jours entre plages et montagnes enneigées

Mis à jour : 30 janv. 2019


De retour sur le continent nous avons passé une petite semaine dans le nord de la Grèce. De notre premier réveillon entre copains voyageurs et nos premières grosses galères dans la neige on aura eu droit à des émotions contrastées mais inoubliables.


Les Météores

Après des stops laborieux et un abandon à l’idée de retrouver nos amis Olivier et Athénaïs pour le réveillon, on aura la bonne surprise de les voir nous récupérer au beau milieu de nulle part par une froide et humide première nuit en Grèce continentale. On aura donc passé un merveilleux réveillon sur le bord de plage, au milieu de quatre vans !


On aura eu l’opportunité de recroiser Ludivine et Sylvain, rencontrés en Albanie, de rencontrer Romain, Gwéna et Louenn une petite famille qui a soif d’aventures et part découvrir l’Eurasie mais aussi Safia et sa fille Mila qui profitent des vacances pour voyager!


C’est donc au milieu d’une joyeuse bande décidée à profiter de cette nouvelle année que nous sommes passés en mode “2019 -que du neuf-” !



Après un dernier petit déj entre copains et une petite gueule de bois à évacuer nous avons repris le stop en direction de Parga.



Parga, est une ville côtière qui l’été doit attirer bien du monde avec ses eaux claires et ses cafés-restaurants. Son château surplombant les plages nous a séduits plus que la ville mais la plage de Valdos, où nous avons passé la nuit en compagnie de nos copines Allemandes, est très belle.




Une nouvelle série “d’au-revoir” plus tard nous nous sommes dirigés vers les routes du nord.



Ioannina est une ville agréable dont le centre, tassé au cœur de murailles, possède une atmosphère paisible. On y trouve la forteresse byzantine avec un minaret, et des tombes Ottomanes dont celle d’Ali Pacha.



La ville a également les pieds dans l’eau du lac de Pamvotis, bordé de montagnes vertes.



Mais l’étape qui nous a le plus marqués est sans conteste nos 3 jours dans les Météores. Face à la météo capricieuse, on décide de prendre le bus pour nous rendre sur place mais manque de chance, la neige tombe à gros flocons et nous empêche d’explorer ce lieu magique…


Le lendemain, c’est donc un manteau blanc épais qui recouvre les roches. On aperçoit alors les formes sublimes se dessiner.



Pour accéder aux monastères, on a emprunté les chemins piétons - couverts de neige parfois jusqu’aux genoux- et l'ascension est spectaculaire, on se rapproche doucement de ces sommets tout en admirant ces formes incroyables et ces prouesses architecturales! L'occasion de rencontrer une joyeuse copine de balade: Evie, jeune australienne en vadrouille pour un an qui a découvert la neige.


Le nom Meteora signifie "suspendu dans les airs", et ça prend tout son sens. Le vent, l’eau et le temps ont façonné ces immenses piliers de grès qui attirent chaque année des grimpeurs venus du monde entier.




Perchés sur ces rochers, des monastères orthodoxes. Aujourd’hui il n’en reste plus que 6 sur les 20 initiaux, et la majorité sont réservés aux hommes. -A l’époque, il fallait gravir des échelles reliées entre elles ou être tiré dans un immense filet afin d’y accéder. Et paraît-il, les cordages n’étaient remplacés qu’une fois que ces derniers avaient rompu. Frissons garantis-.


Le spectacle est splendide et offre une ambiance magique unique que nous n’oublierons pas de si tôt!!!


On a aimé :

  • La plage de Parga et nos superbes soirées entre copains

  • Les Météores et leur ambiance sans nulle autre pareille. Un lieu mystique et tellement impressionnant.

Bon à savoir :

  • Mesdames, tenue d’antan exigée : manches et jupes sous les genoux afin de rentrer dans les monastères des Météores.

  • Grimpeurs et grimpeuses : foncez! Le site est spectaculaire et grandiose et comprend de nombreuses voies. Si les cotations sont souvent “faciles”, les voies sont exigeantes et très impressionnantes : les points sont espacés et la grimpette sur les conglomérats effraiera même les plus endurcis.

“Ici on grimpe plus avec la tête qu’avec les muscles”.

Notre budget pour 6 jours : 216 €

  • 43 € de transport (la neige et les mauvaises conditions météo nous ont conduits à prendre un bus pour atteindre les Météores et un train pour quitter Karditsa après 3h de stop infructueux sous la neige)

  • 103 € d'hébergement : 2 nuits d’hôtel dans les Météores et une nuit à Lamia.

  • 70 € de nourriture dont un restaurant


Nous contacter :

Où sommes-nous actuellement ?

Prochaine étape :

Nous sommes de retour à la maison les prochaines aventures seront à découvrir prochainement...

Tu peux également nous suivre au jour le jour ici :

polarstepsn&btrans.png

Copyright © 2023. Site conçu avec Wix.com. Tous droits réservés.

Traces Monde et Merveilles