L’Ouest de la Géorgie, terre de contrastes.

La moitié Ouest du pays recèle à la fois les régions les plus reculées et inaccessibles du pays, juchées sur de hautes montagnes et la ville la plus moderne, Batumi. Il y en a pour tous les goûts et si nous avons apprécié les deux aspects, a priori contradictoires, de cette région pas comme les autres, notre coup de cœur ira comme vous vous en doutez vers les cimes enneigées!

Les célèbres tours médiévales de Mestia

Nous avons pris la direction des hautes cimes en direction de la vallée reculée de Mestia. La route qui monte aux villages de la Svaneti serpente entre les montagnes et un canyon, le paysage est spectaculaire!



En arrivant sur Mestia, nous sommes frappés par la beauté du lieu. Les montagnes aux cimes encore bien enneigées encadrent ce village et ses fameuses tours médiévales -qui permettaient autrefois de conserver les trésors et se protéger en cas d’attaque-.


Nous nous sommes posés dans un bar pour déguster un verre de vin et manger un bout -la station est ultra-touristique, même hors saison- en attendant que la nuit tombe pour planter la tente.


Le premier jour nous avons randonné en direction de la croix qui surplombe le village. Les panneaux indiquaient 5h de marche pour 4km… La montée s’annonçait longue et rude!


En effet, les premiers mètres de dénivelé furent particulièrement rudes avec nos paquetages et la montée est assez abrupte, mais le paysage fait oublier la difficulté.


Nous arriverons au sommet -et monterons encore plus haut pour être seuls et au calme- après 2h et 600m de dénivelé… et quel spectacle!

Au sommet nous nous sommes retrouvés entourés par un cirque de monts, encore enneigés, leurs flancs couverts de sapins aux couleurs oscillant du vert foncé au vert émeraude en passant par toutes les nuances du vert : un vrai spectacle pour la rétine! Le tout sous bonne escorte, suivis tout le long de l'ascension par un Berger du Caucase dont la taille tenait plus du lion que du chien!


Le lendemain, nous sommes partis en direction d’Ushguli, bien que le trek le plus célèbre de Géorgie ne soit pas encore praticable à cette saison. La randonnée était plus accessible et donnait de belles vues sur les chaînes environnantes et le haut du glacier de Chalaabi, mais également sur les autres hameaux du village, également riches en tours.


Nous avions vu un sentier qui permettait de traverser la rivière pour ensuite rejoindre le glacier, mais le “pont” naturel -un tronc et quelques roches avec un grand vide et le tourbillon du torrent entre les deux- était en trop mauvais état, nous avons donc dû rebrousser chemin.


Nous sommes ensuite partis vers le glacier par le “sentier” traditionnel. Mais le chemin est en fait le long de la route avant de se transformer en piste terreuse où les engins de travaux et taxis passent, laissant derrière eux beaucoup de fumée. Bien que le cadre soit joli la randonnée n’est absolument pas agréable. Heureusement nous trouverons des personnes qui nous prendront en stop jusqu’au pont.


Il ne nous reste alors que 2km pour finir la randonnée, à l’ombre de la forêt et avec la fraîcheur du torrent pour faire tomber les températures alors étouffantes.


La balade est agréable et le glacier qui se dévoile peu à peu est encore imposant!



Après cette pause très rafraîchissante nous reprenons la route vers la côte de la mer noire et la ville moderne de Batoumi.

C’est une jolie ville avec beaucoup de beaux monuments classiques Belle Époque qui viennent contraster avec la ville ultra-moderne voire futuriste. Malgré un aspect un peu “musée” et ses nombreux hôtels-casinos très "bling-bling", nous avons bien apprécié nous perdre dans les rues.


De loin, la ville aurait presque des airs de Dubaï et les structures plus récentes font un peu décor de cinéma mais restent pour la plupart élégantes, notamment la fameuse statue de Ali et Nino, œuvre mouvante dont les deux protagonistes se tournent autour, s’embrassent puis se fondent l’un dans l’autre à l’infini!


Batoumi est également pourvue d'une belle mosquée, d'une cathédrale orthodoxe intéressante ainsi qu'une église catholique très dépouillée malgré son aspect extérieur très moderne.


A une petite dizaine de kilomètres du centre se trouve le jardin botanique. On a apprécié s’y balader au cœur de ses arbres en bordure de mer. Le parc est immense et nécessite une bonne journée de visite.


On a aimé :

  • Mestia et les magnifiques points de vue depuis la croix qui surplombe le village

  • Le route très panoramique qui mène au village: les pentes sont tellement abruptes qu’on se demande bien par où la route va pouvoir se faufiler!

  • Batoumi, malgré le côté “façade” pour clubber russe, la vieille ville reste très agréable à visiter.

  • Le parc botanique, même les non-initiés apprécieront ses allées ombragées et son cadre magnifique!


Bon à savoir :

  • Mestia est un des points de départ très prisé par les amoureux de randonnée en Géorgie. Le trek qui relie Mestia au village d’Ushguli est le plus fameux du pays. Si les parcours ne sont pas toujours très bien fléchés, il y a toujours des marcheurs ou guides sur le chemin pour s’y retrouver.

  • La randonnée vers le glacier Chalaadi est l’un des incontournables de la région mais il faut avouer qu’elle n’a rien d’extraordinaire et est plutôt destinée aux touristes voulant approcher un glacier sans trop forcer…

  • L'accès au glacier se fait traditionnellement via un pont suspendu au dessus du torrent -à la durée de vie assez difficile à estimer- qui peut se révéler assez impressionnant! Mais pas de panique un pont carrossable à récemment été mis en place pour les moins aventureux.

Bonus : si vous vous demandez à quoi ressemble un homme après une demi-journée de rude randonnée agrémentée d'un pichet de blanc, voici un élément de réponse...



Notre budget pour 5 jours : 109 €

  • 20 € de bus entre Mestia et Batumi.

  • 55 € de nourriture, dont 3 restaurants, la vie est dure...

  • 20 € d'hostel pour deux nuits à Batumi.

  • 14 € pour une séance ciné/bière à Mestia, l'occasion de découvrir un intéressant film local, sélectionné par plusieurs festivals internationaux en 2017, Dede. L'histoire vraie de jeunes filles traditionnellement kidnappées par leurs futurs époux...


Nous contacter :

Où sommes-nous actuellement ?

Prochaine étape :

Nous sommes de retour à la maison les prochaines aventures seront à découvrir prochainement...

Tu peux également nous suivre au jour le jour ici :

polarstepsn&btrans.png

Copyright © 2023. Site conçu avec Wix.com. Tous droits réservés.

Traces Monde et Merveilles